ALONY IMMOBILIER
27 Août

Ne commettez pas d’erreur dans le calcul de la loi Carrez de votre appartement à Bourgoin-Jallieu !

La loi Carrez, tout le monde en a déjà entendu parler, mais savez-vous réellement en quoi elle consiste ? Si vous avez un appartement à vendre à Bourgoin-Jallieu vous ne devriez absolument pas négliger cette étape, car connaître la surface à vendre pour déterminer le prix, c’est mieux ! Mais, pas uniquement… En fait, la difficulté avec la loi Carrez, c’est que vous ne devez pas faire d’erreurs de mesure : elles pourraient vous coûter cher. Voilà pourquoi il est conseillé de faire appel à un agent immobilier pour métrer sa surface, définir cette fameuse surface « loi Carrez » à indiquer sur votre annonce immobilière. Ainsi, vous ne prenez aucun risque pour la vente de votre appartement à Bourgoin-Jallieu !

En quoi consiste la loi Carrez ?

La loi Carrez concerne toutes les ventes de logements en copropriété d’une surface au moins égale à 8 m2, c’est-à-dire les appartements, les locaux commerciaux ou professionnels, les chambres de service… La loi Carrez définie la superficie des planchers des locaux clos et couverts après déduction des cloisons, des murs, des marches et cages d’escalier, des gaines, des embrasures de portes et fenêtres. Sont exclus : les surfaces d’une hauteur inférieure à 1,80m, les loggias, les balcons, les terrasses ainsi que les annexes (caves, garages et jardins). Également, ne sont pas concernés : les logements vendus sur plan ainsi que les maisons individuelles.

Ne confondez pas superficie habitable et privative

La superficie habitable est calculée dans tous les cas alors que la superficie Carrez ne se calcule qu’en copropriété. La superficie habitable se mentionne dans un bail alors que la superficie Carrez se mentionne dans un acte de vente. Et soyez vigilant, car si l’acte de vente de votre appartement de Bourgoin-Jallieu mentionne une surface supérieure de plus de 5 % par rapport à la surface réelle, vous pouvez être sanctionné par la loi.

C.V. / Bazikpress © kotoyamagami

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée